Notation et révision des résultats

Procédure de correction de l’examen écrit

Les scores sont d’abord corrigées de manière électronique. Les fiches des candidats qui échouent sont ensuite révisées avec minutie par le psychométricien pour déceler toute erreur de codification portant notamment sur le numéro d’identification du candidat, son nom complet et aussi pour valider la codification adéquate des effacements.

Un groupe d’optométristes participe au processus de révision des éléments de l’examen sous la supervision du psychométricien. Certains de ces éléments peuvent être exclus du résultat de tous les candidats s’ils ne sont pas conformes aux caractéristiques psychométriques appropriées. Cela pourrait survenir si, par exemple, ils ne donnent pas lieu à une discrimination positive. Tout élément supprimé est exclu du résultat obtenu par tous les candidats, ce qui en assure la justesse et la validité.

Au terme de l’examen, tous les résultats sont validés avant d’être transmis aux candidats. Tout échec fait l’objet d’une révision additionnelle. Compte tenu de ce second examen approfondi que mène le BEOC en cas d’échec, il est peu probable que la recorrection de l’examen modifie le résultat. Trois conclusions sont possibles lors d’une recorrection : le résultat demeure le même; le résultat n’est pas le même, mais le constat d’échec est maintenu; le résultat n’est pas le même et le constat d’échec est mué en un constat de réussite. Si le résultat diffère, le BEOC transmet celui-ci au candidat. Prenez note qu’une modification du résultat ne mue pas forcément un échec en une réussite.


Procédure de correction de l’examen clinique objectif structuré (ECOS)

L’ECOS comporte des stations interactives (c’est-à-dire des stations comptant un patient standardisé) et des stations non interactives. En ce qui concerne les stations interactives, la performance des candidats est déterminée par des examinateurs qui ont reçu une formation pour appliquer les critères de la liste de vérification standardisée propre à chaque station. Ces derniers établissent la performance du candidat pour les domaines résultat, rendement et communication. En ce qui concerne les stations non interactives, les réponses du candidat sont corrigées par ordinateur et les résultats sont compilés pour les domaines résultat et rendement, ou la performance du candidat est établie pour les domaines résultat et rendement par des examinateurs ayant reçu une formation pour appliquer les critères de la liste de vérification standardisée propre à chaque station.

Le critère résultat détermine le degré d’atteinte de chaque objectif de la station, à savoir : (1) Non résolu, (2) Incertain, (3) Résolution marginale, et (4) Problème résolu.

Le critère rendement détermine l’étendue, la complétude et la qualité globale de la performance du candidat à chaque station, à savoir : (1) Inacceptable, (2) Marginalement inacceptable, (3) Marginalement acceptable, et (4) Acceptable.

Le critère communication détermine le degré de maîtrise de chaque compétence de communication, à savoir : (1) Inacceptable, (2) Marginalement inacceptable, (3) Marginalement acceptable, et (4) Acceptable. L’évaluation de la communication, qui se fait uniquement à l’aide des stations interactives, s’appuie sur une rubrique standardisée qui détermine la compréhension du candidat envers les sentiments et les besoins du patient ainsi que la réponse du candidat envers ceux-ci, la cohérence de l’entretien (l’interaction) de même que le langage verbal et non verbal du candidat.

Au terme de l’examen, tous les résultats sont validés avant d’être transmis aux candidats et une révision psychométrique complète de chaque élément est effectuée. Les éléments et les stations qui ne répondent pas aux critères psychométriques minimaux sont réexaminés et peuvent être exclus du résultat de tous les candidats. La note brute totale du candidat est calculée en additionnant l’ensemble des résultats de chaque station, puis elle est convertie en un score pondéré qui détermine si le candidat réussit ou échoue.

Tout échec fait l’objet d’une révision additionnelle. Les résultats des candidats qui échouent sont examinés par un groupe comptant au moins trois (3) optométristes pour attester que le score obtenu est attribuable à la performance du candidat et non à un facteur extérieur quelconque que le groupe de révision considère comme étant pertinent. Si un facteur extérieur quelconque est survenu pendant l’examen (p. ex. un incident a eu lieu dans les locaux de l’examen et est consigné dans un rapport écrit) et qu’il a influencé les résultats du candidat, son score est ajusté pour en arriver à un résultat juste et valide.

Tout candidat peut demander la recorrection de son examen écrit ou de son examen clinique objectif structuré en écrivant à l’adresse exams@oebc.ca et en acquittant les frais requis par l’entremise du portail dans un délai de 15 jours suivant la publication des résultats par le BEOC.

Trois conclusions sont possibles au terme de la recorrection d’un examen :

·         le résultat demeure le même;

·         le résultat n’est pas le même, mais le constat d’échec est maintenu; ou

·         le résultat n’est pas le même et le constat d’échec est mué en un constat de réussite.

Les fiches de notation seront examinées de nouveau pour déceler toute erreur de codification. Le candidat recevra les résultats de la recorrection dans un délai de 30 jours après la date limite de dépôt d’une demande de recorrection.

Compte tenu de ce second examen approfondi que mène le BEOC en cas d’échec, le candidat doit prendre note qu’il est peu probable que la recorrection de l’examen modifie le résultat.

La Politique en matière d’appel définit la procédure que doit suivre le candidat afin d’en appeler des résultats qu’il a obtenus lors de l’examen écrit ou de l’examen clinique objectif structuré.

Veuillez consulter la grille tarifaire pour connaître le coût d’une demande de recorrection.

 

** Toute demande d’appel ayant comme fondement la COVID-19 ou le port du masque durant la tenue de l’examen sera rejetée.